SELARL COUBRIS, COURTOIS & Associés
31 rue du Bocage
33200 Bordeaux

05.56.17.13.03

Du Lundi au Vendredi, de 8h à 19h

Essai thérapeutique à Rennes : la famille de la victime décédée porte plainte

Lundi 14 mars 2016

Accès rapide

Un groupe de six volontaires testait une molécule à forte dose dans le cadre d'un essai clinique organisé par le laboratoire Biotrial. L'essai a du être interrompu face aux forts effets secondaires subis par les patients. L'un deux en est mort. D'autres gardent des séquelles neurologiques graves.

Maître Jean-Christophe Coubris, avocat de la famille de Guillaume Molinet, s'interroge sur les responsabilités des différents intervenants, et sur l'objectif réel de l'essai clinique.

Essais cliniques Biotrial pour la société Bial : de nombreuses incohèrences

Accident lors d'un essai clinique: la famille du patient décédé attend des réponses
La Dépêche - 11/03/2016 - Extraits

La Dépêche

L'essai clinique qui a coûté la vie à un volontaire en janvier à Rennes était-il nécessaire ? Pourquoi son cas n'a-t-il pas inquiété plus tôt ? La famille de la victime de cet accident médical rarissime est sortie du silence vendredi pour exiger des réponses.

[...]

« J'aimerais avoir des réponses. Est-ce que ces essais thérapeutiques étaient vraiment nécessaires? Quels étaient leurs buts réels ? », a demandé sa compagne, Florence, lors d'une conférence de presse à Paris, au cabinet de son avocat Jean-Christophe Coubris.

L'avocat a déposé plainte, dans le cadre de l'enquête préliminaire du parquet de Paris pour homicide et blessures involontaires.

A ses yeux, plusieurs anomalies apparaissent dans le protocole du laboratoire portugais Bial, qui testait la molécule « BIA 10-2474 ». Cette molécule appartient à une famille d'inhibiteurs d'une enzyme (la FAAH), qui empêchent la destruction de substances produites dans l'organisme, les endocannabinoïdes, susceptibles d'apaiser la douleur et l'anxiété.

D'après l'avocat, le protocole présente « une multitude d'objectifs » confondus et flous, il passe sous silence les morts d'animaux, chiens et singes, lors des études précliniques, et ne pose pas assez de limites en cas d'effets secondaires. De quoi se demander, selon lui, si le but n'était pas de rechercher, justement, le maximum d'effets secondaires.

"Parapsychologie"

L'avocat s'est interrogé sur les buts recherchés par le laboratoire portugais, en mettant en avant ses liens avec la fondation Bial, « qui a pour activité principale la parapsychologie ».

[...]

Les experts établissent que la molécule est la cause de l'accident, mais s'interrogent aussi sur l'âge des volontaires et certains facteurs de risques chez eux. Ils évoquent « un antécédent de traumatisme crânien grave » chez Guillaume Molinet.

« Un accident de vélo à l'âge de six ans, dont il n'a conservé aucune séquelle », a balayé l'avocat.

La famille de la victime a également mis en cause le centre d'essais Biotrial. Alors qu'il « va manifester les premiers symptômes à 09H00 du matin », puis des troubles de la vue et des difficultés d'élocution, « on va lui donner un gramme de paracétamol à 20H00 et on va l'adresser aux urgences ». « N'aurait-on pas dû agir plus tôt ? », a demandé l'avocat, en rappelant que « le lendemain matin » le protocole s'est poursuivi pour les autres patients.

[...]

Pour sa part, l'avocat de la famille s'en est remis au parquet, en qui il a « toute confiance ». Mais il a souhaité qu'une information judiciaire soit confiée à des juges d'instruction, pour avoir accès au dossier, ce qui n'est pas le cas lors de l'enquête préliminaire.

[...]



Accident lors d'un essai clinique: la famille... par ladepechefr


Maître Jean-Christophe Coubris, avocat de la famille de la victime


Essais cliniques à Rennes : la famille de la victime porte plainte
France 3 - 11/03/2016 - Extraits

France 3

Laurent Molinet, frère de Guillaume Molinet, décédé le 17 janvier lors du test mené par le centre de recherche Biotrial à Rennes (Ille-et-Vilaine) pour le compte du laboratoire Bial, a annoncé ce vendredi que la famille a déposé plainte contre X.

Plainte contre X

Représentée par son avocat Jean-Christophe Coubris, la famille de la victime a déposé plainte contre X au TGI de Paris. Sa compagne et son frère ont tenu ce vendredi matin une conférence de presse. Pour la famille il s'agit de comprendre comment cette molécule a pu entrainer le décès de Guillaume Molinet et l’hospitalisation des cinq autres volontaires.

[...]

Essai thérapeutique Biotrial : la veuve de la victime « veut des réponses »
France Info - 11/03/2016 - Extraits

France Info

Deux mois après l'essai thérapeutique qui a causé la mort d'un homme, la famille de ce dernier se pose beaucoup de questions sur les responsabilités dans ce drame. « Je pense qu'il y a beaucoup de choses qui lui ont été cachées » estime la compagne de Guillaume Molinet.

[...]

L'avocat de la famille Molinet, Me Jean-Christophe Coubris, a aussi mis en cause la lenteur de la réaction de l'hôpital de Rennes et du laboratoire qui réalisait les essais, Biotrial.

Guillaume Molinet, qui s'était plaint de maux de tête dès le dimanche matin, n'avait été hospitalisé que le soir et l'oedème qui se formait dans son cerveau n'avait pas été repéré au scanner.

L'avocat de la famille s'est aussi interrogé sur la responsabilité des experts chargés de l'enquête sur l'essai thérapeutique : « Est-ce que ce comité désigné par l'ANSM qui elle-même donnait le feu vert pour cet essai thérapeutique ne se trouve pas un peu en porte-à-faux avec un léger conflit d'intérêt ? C'est fort probable », a questionné Me Jean-Christophe Coubris.


Accident lors d'un essai clinique: la famille du patient décédé attend des réponses
L'Express - 11/03/2016 - Extraits

L'Express

Paris - L'essai clinique qui a coûté la vie à un volontaire en janvier à Rennes était-il nécessaire « Pourquoi son cas n'a-t-il pas inquiété plus tôt ». La famille de la victime de cet accident médical rarissime est sortie du silence vendredi pour exiger des réponses.

Après avoir ressenti de premiers symptômes, maux de tête et troubles de la vue, au centre d'essais cliniques de Biotrial, Guillaume Molinet avait été hospitalisé au soir du 10 janvier au CHU de Rennes. Son état neurologique s'est aggravé et il est mort une semaine plus tard, à 49 ans. Cinq autres patients avaient aussi été hospitalisés, dont quatre présentaient des lésions cérébrales.

« J'aimerais avoir des réponses. Est-ce que ces essais thérapeutiques étaient vraiment nécessaires' Quels étaient leurs buts réels' », a demandé sa compagne, Florence, lors d'une conférence de presse à Paris, au cabinet de son avocat Jean-Christophe Coubris.

L'avocat a déposé plainte, dans le cadre de l'enquête préliminaire du parquet de Paris pour homicide et blessures involontaires.

A ses yeux, plusieurs anomalies apparaissent dans le protocole du laboratoire portugais Bial, qui testait la molécule « BIA 10-2474 ». Cette molécule appartient à une famille d'inhibiteurs d'une enzyme (la FAAH), qui empêchent la destruction de substances produites dans l'organisme, les endocannabinoïdes, susceptibles d'apaiser la douleur et l'anxiété.

D'après l'avocat, le protocole présente "une multitude d'objectifs" confondus et flous, il passe sous silence les morts d'animaux, chiens et singes, lors des études précliniques, et ne pose pas assez de limites en cas d'effets secondaires. De quoi se demander, selon lui, si le but n'était pas de rechercher, justement, le maximum d'effets secondaires.

- « Parapsychologie » -

L'avocat s'est interrogé sur les buts recherchés par le laboratoire portugais, en mettant en avant ses liens avec la fondation Bial, « qui a pour activité principale la parapsychologie ».

[...]

Biotrial. « Je me sens complètement perdue » dit la compagne de la victime
Ouest France - 11/03/2016 - Extraits

Ouest France

La famille de Guillaume Molinet, décédé le 17 janvier à la suite d'un essai thérapeutique à Rennes, déplore de ne pas être directement informée sur le cours de l'enquête.

Au cours d'une conférence de presse, la famille du patient décédé en janvier lors d'un essai clinique à Rennes s'est interrogée ce vendredi sur « l'objectif scientifique » de ce test, se demandant si les volontaires n'ont pas servi de « cobayes ».

[...]


Essai thérapeutique à Rennes : la famille de la victime Guillaume Molinet, sort du silence
RTL - 11/03/2016 - Extraits

RTL

Le frère et la compagne de Guillaume Molinet, décédé lors des essais cliniques, décident de parler. Ils se battent afin de comprendre comment ce test a pu causé la mort de leur proche.

La compagne de Guillaume Molinet se pose également beaucoup de questions. Elle décide de parler sur RTL pour dénoncer un silence, devenu trop lourd pour elle et ses enfants. « Il y a beaucoup de choses qui ont été tues et cachées », déplore-t-elle, « aucune autorité jusqu'ici ne m'a contacté pour me dire ce qu'il en était ». Pour l'heure, la famille de la victime, représentées par l'avocat Jean-Christophe Courbis, a porté « plainte contre X », faute de preuves « ans les responsabilités des uns et des autres ».

[...]

Essai thérapeutique à Rennes : les proches de la victime témoignent
France 2 - 11/03/2016 - Extraits

France 2

Pour la première fois, les proches de Guillaume Molinet, mort des suites de l'essai thérapeutique, sortent du silence.

La compagne de Guillaume Molinet, l'homme décédé le 17 janvier dernier des suites d'un essai thérapeutique en Bretagne, raconte ce 11 mars les dernières heures de sa vie, mais souligne également la réaction tardive des laboratoires.

[...]



Essai thérapeutique de Rennes : les proches de la victime témoignent


De gauche à droite : Laurent Molinet, Me Jean-Christophe Coubris et Florence Molinet


Les versions de l'essai clinique à Rennes ne concordent pas
Sud Ouest - 11/03/2016 - Extraits

Sud Ouest

Biotrial avait annoncé qu'à l'apparition des effets secondaires, les troubles étaient « mineurs ». Or une lettre transmise par le laboratoire avait fait état de troubles beaucoup plus inquiétants

L'avocat de la famille Molinet, Me Coubris nous a fait part de son scepticisme jeudi :

« Nous sommes convaincus que cet essai n'avait pas tous les critères exigés aujourd'hui par la loi française pour obtenir cette validation. Cet essai thérapeutique ne nous paraît pas scientifique. »

[...]

 

Emission TV liée :

Essai clinique de Rennes : patient ou cobaye ?
France 5 - 15/03/2016

France 5

Le magazine de la santé du 15/03/2016

Présenté par Michel Cymes et Marina Carrère d'Encausse

Les invités du jour répondaient aux questions de Michel et Marina à propos de l'essai clinique de Rennes

En janvier 2016, un essai thérapeutique portant sur un anti-douleur (molécule BIA-102474) est mené à Rennes par le laboratoire Biotrial pour le compte d'un groupe pharmaceutique établi au Portugal : Bial.

Cet essai a tourné au drame : cinq des patients volontaires ont dû être hospitalisés pour de graves troubles neurologiques et l'un d'entre eux est décédé.

Il s'appelait Guillaume Molinet, il avait 49 ans. Laurent Molinet, frère de Guillaume Molinet, et maître Jean-Christophe Coubris, avocat de la famille du défunt, étaient les invités du Magazine de la santé ce mardi 15 mars 2016.

Logo Magazine de la Santé
Plateau du Magazine de la Santé
Laurent Molinet, frère de la victime
Me Coubris, avocat spécialisé dans les défense des victimes d'erreurs médicales
Maitre Jean-Christophe Coubris et Laurent Molinet
Plateau du Magazine de la Santé

 

Réseaux sociaux :