SELARL COUBRIS, COURTOIS & Associés
31 rue du Bocage
33200 Bordeaux

05.56.17.13.03

Du Lundi au Vendredi, de 8h à 19h

Maternité d'orthez : l’anesthésiste remise en liberté sous contrôle judiciaire

Jeudi 11 décembre 2014

Accès rapide

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Pau a décidé ce jeudi matin la mise en liberté d'Helga W. confirmant ainsi la décision du juge des libertés et de la détention.

La chambre renforce cependant les obligations de contrôle judiciaire.

Maître Philippe Courtois, avocat de la famille de la victime, réagit à la mise en liberté de l'anesthésiste.

 

Erreur médicale Orthez : les détails de la mise en liberté de l'anesthésiste

Source: La République des Pyrénées
Date : 11 décembre 2014

L'anesthésiste belge âgée de 45 ans qui officiait à Orthez ne pourra pas sortir du territoire français sans autorisation du juge.

  • Elle devra résider à Marval en Haute-Vienne et suivre des soins dans un centre d'addictologie de Périgueux.
  • Elle a l'interdiction d'exercer la médecine.
  • Elle devra se rendre deux fois par semaine à la gendarmerie locale.
  • Il lui est interdit de se rendre à Orthez et d'entrer en contact avec les équipes médicales de la commune.
  • Elle devra verser une caution de 50 000 euros avant le 19 décembre.

Helga W. est mise en examen après le décès d'une femme britannique quelques jours après son accouchement à la maternité d'Orthez.

Mobile / tablette, cliquez-ici pour voir la vidéo : L'anesthésiste d'Orthez remise en liberté



Source :

L'anesthésiste d'Orthez remise en liberté
La République des Pyrénées - 11/12/2014



Articles de presse reliés :

Mort d'une jeune mère à Orthez : l'anesthésiste est libre
Sud Ouest - 11/12/2014

« La chambre de l'instruction fixe plus d'obligations que celles demandées initialement par le juge des libertés et de la détention. En plus de l'interdiction d'exercer la médecine en France ou ailleurs et de quitter le territoire national français, sauf autorisation de la juge d'instruction ... »

Maternité d'Orthez : l'anesthésiste remise en liberté sous contrôle judiciaire
Libération - 11/12/2014

« "Même si les conditions sont plus drastiques que celles demandées par le juge des libertés et de la détention (JLD)" initialement, "cette personne sera soumise à elle-même car elle a une obligation de soins mais elle peut sortir le soir et seule", a déclaré Me Philippe Courtois, jugeant que cela présentait "un risque pour elle-même et pour les autres". »


[A noter]

Cette page est une mise à jour de la page Maternité d'orthez : l’anesthésiste reste en prison pour le moment