SELARL COUBRIS, COURTOIS & Associés
31 rue du Bocage
33200 Bordeaux

05.56.17.13.03

Du Lundi au Vendredi, de 8h à 19h

Victimes PIP : première information judiciaire

Vendredi 09 décembre 2011

Accès rapide

Après le décès de deux femmes ayant porté des prothèses mammaires de la marque PIP, le Parquet de Marseille a ouvert une information judiciaire.

Cette information judiciaire est ouverte pour homicide involontaire par violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité et de prudence ainsi que pour blessures involontaires ayant entraîné des ITT supérieures à trois mois, des ITT inférieures à trois mois, et n'ayant pas entraîné d'ITT.

Un second volet portant notamment sur des faits de tromperie fait déjà l'objet d'une enquête préliminaire au Pôle de santé de Marseille depuis mars 2010.

Les prothèses mammaires PIP ont été retirées du marché français fin mars 2010 par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS).

L'AFSSAPS avait alors été alertée d'un taux de rupture de ces implants deux fois supérieur aux autres prothèses mammaires remplies de gel silicone.

La durée de vie moyenne annoncée pour des prothèses de ce type est de 10 ans.


Articles de Presse :

Implants PIP: une information judiciaire
lefigaro.fr - mercredi 8 décembre 2011

Prothèses PIP: information judiciaire pour homicide involontaire
liberation.fr - mercredi 31 mars 2010